La banalité souvent suffit à reprimer, détruire, priver

Avec: Federico Voria, Irene Veglia, Roberto Spalletti, Gianni Boggio, Gabriele Valentino, Fabrizio Gatti et Marco Consentino

Scénario, réalisation et photographie: Claudio Cavallari et Alessandro Porqueddu
Montage et post-production: Claudio Cavallari

Chorégraphie: Irene Veglia

Production: Chiko Malo

Prix: "1er Prix" de la XVII edizione du Torino Film Festival.

retour au menu fiction